Paris : La police retrouve le « vampire de Nanterre » qui s’était échappé de son hôpital psychiatrique

ARRESTATION L'homme, déclaré irresponsable pénalement, est interné en psychiatrie après un meurtre particulièrement sanglant en 2004

20 Minutes avec AFP

— 

Un poste de police (illustration).
Un poste de police (illustration). — Olivier Aballain / 20 Minutes

La police est parvenue à retrouver ce mardi à l’aube à Paris l’auteur d’un meurtre « d’une particulière violence » en 2004, a indiqué une source policière. Jean-Pierre R., né en 1981, s’était échappé jeudi soir de l’hôpital psychiatrique de Nanterre où il était interné depuis quinze ans, Il a été retrouvé mardi dans un hôtel du 18e arrondissement de Paris vers 6 heures du matin, a confirmé la source, et réintégré à l’hôpital psychiatrique.

Une enquête pour « disparition inquiétante » avait été ouverte, selon le parquet de Nanterre, et confiée au commissariat de la ville. Jean-Pierre R. avait été admis à l’hôpital psychiatrique à la suite du meurtre le 3 octobre 2004 d’un jeune homme de 20 ans, tué à coups de couteau près de la gare de RER Nanterre-Université alors qu’il était assis sur un banc, rapporte Le Parisien.

Le meurtrier – surnommé par des médias « le vampire de Nanterre » parce que des témoins avaient assuré l’avoir vu se pencher sur le corps pour boire le sang de sa victime –, avait été déclaré irresponsable d'un point de vue pénal.

Avec la loi Dati, les malades mentaux peuvent être reconnus coupables