Nice : Un homme de 25 ans en garde à vue, soupçonné d’avoir tué son père

ENQUETE Consommateur de stupéfiants et déjà connu de la justice, le suspect est aussi traité pour de la schizophrénie

F.Bi.

— 

Un contrôle de police, à Nice, en janvier 2021 (Illustration)
Un contrôle de police, à Nice, en janvier 2021 (Illustration) — SYSPEO/SIPA

La victime, frappée à plusieurs reprises a priori avec une arme blanche, n’a pas pu être sauvée. Jeudi soir, dans un appartement de la rue Trachel, dans le centre de Nice, un homme de 64 ans est mort poignardé et son fils est le suspect numéro 1. Ce jeune homme de 25 ans était toujours entre les mains des enquêteurs ce vendredi après-midi, a indiqué à 20 Minutes le procureur de la République de Nice, confirmant une information de Nice-Matin.

« La garde à vue est en cours » a précisé Xavier Bonhomme. Consommateur de drogues et notamment de cannabis, il était déjà connu de la justice pour des faits de « détention de stupéfiants ». Cet individu est également suivi pour une maladie psychiatrique. Le parquet confirme qu’il souffre de schizophrénie.

« Il a fait plusieurs séjours en hôpital psychiatrique, a expliqué un voisin au quotidien régional. On voyait qu’il n’avait pas un comportement normal. » Des expertises vont être menées pour décider des suites à donner à cette affaire. Et notamment si sa responsabilité pénale peut être engagée en cas de mise en examen pour parricide.