Hautes-Pyrénées : Pris dans une avalanche, un skieur s’en sort miraculeusement grâce à son téléphone

SAUVETAGE Un témoin a signalé l’avalanche et l’homme a pu communiquer avec les membres du peloton de gendarmerie de haute montagne des Hautes-Pyrénées par SMS

Béatrice Colin

— 

Lors d'une intervention  en hélicoptère du Peloton de gendarmerie de haute montagne (Illustration).
Lors d'une intervention en hélicoptère du Peloton de gendarmerie de haute montagne (Illustration). — JEFF PACHOUD / AFP
  • Un skieur de randonnée originaire de Lannemzan a été pris dans une avalanche mercredi après-midi, au pic du Taillon, dans les Hautes-Pyrénées.
  • Grâce à un témoin et à son téléphone portable, l’homme polytraumatisé a pu être pris en charge par les secouristes du Peloton de gendarmerie de haute montagne.
  • Les gendarmes appellent à la plus grande vigilance en montagne avant le week-end prochain, la situation étant à risque par endroits.

Il s’en sort miraculeusement, mais souffre de nombreuses fractures. Un skieur de randonnée est passé près mercredi d’un sort funeste, après avoir été pris dans une avalanche. Il doit son salut à un témoin, mais aussi à son téléphone portable. En milieu d’après-midi, le peloton de gendarmerie de haute montagne de Pierrefitte Nestalas, dans les Hautes-Pyrénées, reçoit un appel l’alertant qu’un homme vient d’être pris dans une avalanche du côté du pic du Taillon​, près du cirque de Gavarnie.

La personne au bout du fil se trouve au sommet du pic et explique qu’il a vu le skieur s’engager seul sur le versant Est avant d’assister au déclenchement de l’avalanche, dans un endroit où la pente est de 40 degrés. Rapidement, les secouristes se mettent en route. Entretemps, la victime, partiellement ensevelie, réussit à se servir de son portable qui est endommagé. « Il a pu communiquer avec une amie par SMS, qui nous a alertés. Nous avons récupéré son numéro et pu échanger avec lui, ainsi que le géolocaliser. Il a eu extrêmement de chance, qu’un témoin l’ait vu et que son téléphone fonctionne, il a été pris dans une avalanche sur 300 mètres et est passé sur une barre rocheuse de 150 mètres », raconte le major David Sicilia, commandant adjoint du PGHM.

Grâce à un hélicoptère, les secouristes ont pu le repérer rapidement, tandis que des moyens terrestres attendaient plus bas, avec notamment l’équipe cynophile. Pris en charge, cet habitant du secteur de Lannemezan, polytraumatisé au niveau du bassin, des jambes et de la figure, a été médicalisé sur place avant d’être hospitalisé.

Appel à la vigilance

Ce nouvel accident pousse les acteurs de la montagne à lancer un nouvel appel à la prudence, notamment pour ce week-end et le suivant alors que les limitations de déplacements entre départements ont été levées.

« Nous appelons à la plus grande vigilance, surtout sur les pentes Est et Nord. Nous avons eu un épisode de précipitations neigeuses au-dessus de 1.200 mètres il y a peu de temps, il y a eu des cumuls et des formations de plaques. On rencontre des pièges qu’on a habituellement en plein hiver », prévient le major Sicilia. Au cours des derniers jours, plusieurs personnes sont ainsi mortes dans les Alpes, emportées par des avalanches.