Saint-Nazaire : La manifestation de lycéens tourne à l’affrontement avec la police

BACCALAUREAT Quatre policiers ont été blessés et deux personnes interpellées ce mercredi matin, rapporte la police

J.U.

— 

Une voiture de police. (illustration).
Une voiture de police. (illustration). — DENIS CHARLET / AFP

La matinée a été agitée ce mercredi devant la cité scolaire de Saint-Nazaire. Comme dans d’autres villes de France, des lycéens ont organisé le blocus de leur établissement pour demander que le bac soit entièrement validé via le contrôle continu, en raison de la crise sanitaire. D’après la police, se trouvaient sur place quelque 200 manifestants, dont une trentaine d’individus « très virulents ». Des représentants de la CGT et d’anciens « gilets jaunes » étaient aussi sur les lieux, selon la même source.

Peu après 9h a démarré un face-à-face tendu avec jets de projectiles. Malgré des renforts de police arrivés de Nantes, les affrontements ont continué et quatre policiers ont été blessés, l’un d’entre eux ayant notamment été touché à la tempe par un « jet de pierre », détaille la police. Deux personnes ont été interpellées : une jeune fille de 18 ans et une femme de 38 ans, soupçonnée d’avoir donné un coup de pied à un fonctionnaire de police. La situation s’est calmée vers 13h.

A Nantes, seul le lycée Guist’hau, dans le centre-ville, a été bloqué dans la matinée, selon le rectorat.