Jean-Michel Blanquer veut interdire l'écriture inclusive à l’école

ORTHOGRAPHE Déjà proscrite dans les usages administratifs, elle pourrait le devenir dans les usages pédagogiques

20 Minutes avec AFP

— 

Jean-Michel Blanquer souhaite interdire l'utilisation de l'écriture inclusive à l'école.
Jean-Michel Blanquer souhaite interdire l'utilisation de l'écriture inclusive à l'école. — Fred MARVAUX-POOL/SIPA

Alors que le Sénat organise la semaine prochaine un débat sur l’écriture inclusive, Jean-Michel Blanquer s’est positionné contre son utilisation à l’école. « La féminisation des métiers et fonctions est un progrès, mais mettre des points au milieu des mots est un barrage à la transmission de notre langue pour tous, par exemple pour les élèves dyslexiques », a affirmé le ministre de l’Education dans une interview accordée au JDD.

« Notre langue est le premier trésor français, celui qui nous relie tous et fait notre puissance mondiale. Elle ne doit donc pas être triturée ou abîmée », a justifié le ministre qui compte bien « mettre les points sur les i » en l’interdisant officiellement dans l’éducation. « Nous avons déjà une circulaire d’Edouard Philippe interdisant l’écriture inclusive dans les usages administratifs, nous allons bien clarifier le fait que c’est vrai aussi dans nos usages pédagogiques. »