Marne : Près de 50 personnes verbalisées après l’interruption d’une fête

CONFINEMENT L’organisateur de ce rassemblement ne devrait pas faire l’objet de poursuites car il n’y a pas eu d’infraction constituée pour la mise en danger de la vie d’autrui

20 Minutes avec agence

— 

Un gendarme et une voiture de gendarmerie. (illustration)
Un gendarme et une voiture de gendarmerie. (illustration) — PHILIPPE LOPEZ / AFP

Les gendarmes de la Marne ont interrompu une soirée festive dans la nuit de samedi à ce dimanche à proximité d’un étang sur la commune du Baizil, près d’Épernay. Les forces de l’ordre ont procédé à une cinquantaine de verbalisations, rapporte France 3 Grand-Est.

Les participants ont ainsi écopé de 135 euros d’amende pour non-respect des règles de confinement. « Personne n’a émis de résistance, la dispersion s’est déroulée dans le calme. Ceux qui étaient en état de conduire sont repartis tout de suite, les autres dans la matinée », a expliqué le Lieutenant-colonel Duvernoy du groupement de gendarmerie du département.

Pas de poursuites judiciaires prévues

L’organisateur de cet événement a pu être identifié par les forces de l’ordre. Il ne devrait cependant pas faire l’objet de poursuites judiciaires.

« Il n’y a pas d’infraction constituée pour la mise en danger de la vie d’autrui », a déclaré la procureure de la République de Châlons-en-Champagne. La préfecture de la Marne a tenu à rappeler que les rassemblements festifs à caractère musical sont pour le moment interdits jusqu’au 31 mai prochain.