Confinement à Lyon : Il se rend à la police pour récupérer son matériel saisi lors d’une rave party et finit en garde à vue

FETE SAUVAGE Dans la nuit du 1er au 2 avril, une rave party avait réuni de nombreuses personnes au parc de la Feyssine, vers Lyon, malgré le confinement et le couvre-feu en vigueur

Elisa Frisullo

— 

Illustration d'une rave party
Illustration d'une rave party — JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Une fête sauvage qui va lui laisser un goût amer. Mardi, un Villeurbannais de 24 ans a été placé en garde à vue à Lyon pour des faits de « mise en danger de la vie d’autrui » après une rave party interrompue par la police début avril, apprend-on auprès de la police lyonnaise.

Dans la nuit du 1er au 2 avril, les forces de l’ordre étaient intervenues au parc de la Feyssine à Villeurbanne, où plusieurs personnes participaient à une rave, organisée malgré le confinement et le couvre-feu​ en vigueur. A la vue des policiers, plusieurs personnes s’étaient enfuies mais quelques participants avaient été verbalisés et l’ensemble du matériel sono avait été saisi, précise la sûreté du Rhône.

Il reconnaît avoir apporté le matériel à la rave party

En ce début de semaine, le jeune Villeurbannais s’est présenté au commissariat pour récupérer sa table de mixage, son ordinateur, ses enceintes ou encore ses jeux de lumières. Mais tout ne s’est pas passé comme il l’imaginait. La police l’a en effet placé en garde à vue et, au cours de son audition, il a fini par reconnaître être l’un des organisateurs de la rave party et avoir apporté le matériel. Sur ordre du parquet, le matériel saisi a été placé sous scellés.

L’homme doit être présenté ce mercredi au parquet de Lyon, en vue d’une convocation pour un jugement ultérieur et d'un placement sous contrôle judiciaire, indique la DDSP du Rhône.