Grenoble : Le conducteur qui a fauché un joggeur sur un pont était ivre et roulait à 120 km/h

ENQUETE Les analyses ont révélé que le conducteur avait un taux de 1,8 g d’alcool dans le sang au moment de l’accident

C.G.

— 

Une ambulance devant les urgences du CHU de Nantes (illustration
Une ambulance devant les urgences du CHU de Nantes (illustration — S. Salom Gomis/ SIPA

L’enquête menée après le grave accident survenu dimanche à Grenoble a permis d’établir que le conducteur était en état d’ivresse. Les analyses ont révélé qu’il avait 1,8 g d’alcool dans le sang, indique ce lundi le parquet de Grenoble , confirmant une information du Dauphiné Libéré.

Dimanche, le véhicule, à bord duquel se trouvaient trois personnes, a percuté deux poteaux d’éclairage sur le pont de la Chartreuse avant de faire plusieurs tonneaux et de faucher un joggeur de 51 ans, qui courait sur le trottoir. Son pronostic vital était toujours engagé ce lundi en fin d’après-midi, précise le parquet.

Excès de vitesse

L’un des passagers de la voiture est sorti de l’hôpital tandis que le second, qui a dû être désincarcéré, demeure grièvement blessé, même si son pronostic vital n’est pas engagé.

La garde à vue du conducteur a été prolongée lundi en début d’après-midi. Il sera présenté mardi à un juge d’instruction en vue d’une mise en examen pour blessures involontaires aggravées par la vitesse et l’alcool. Selon Le Dauphiné Libéré, il roulait à 120 km/h lorsqu’il s’est engagé sur le pont.