Avignon : Il s'évade quelques mois avant sa libération et retourne à la case prison

FUGITIF Le 10 février, l’homme n’avait pas réintégré le centre de semi-liberté dans lequel il était placé en détention

E.F.
— 
Une prison (illustration)
Une prison (illustration) — KONRAD K./SIPA

S’il n’avait pas pris la poudre d’escampette, il aurait été libéré en août. Vendredi, un homme de 37 ans a été condamné à quatre mois de prison devant le tribunal correctionnel d'Avignon (Vaucluse) pour s’être échappé du centre de rétention du Pontet.

Le 10 février, ce père de famille n’avait pas regagné le centre, où il était incarcéré depuis quelques mois sous le régime de la semi-liberté, et s’était ainsi transformé en fugitif, six mois seulement avant sa remise en liberté prévue dans le courant de l’été.

A la barre du tribunal, l’homme, arrêté jeudi à Avignon et jugé en comparution immédiate, a confié s’être évadé pour régler un problème avec une personne usurpant son identité pour commettre des escroqueries, rapporte La Provence ce dimanche. Des explications qui n’ont pas suffi à convaincre le tribunal qui a délivré un mandat de dépôt à l’issue du jugement.