Gers : Le suspect du double meurtre de Saint-Caprais a été interné

ENQUETE L’homme de 35 ans a reconnu le meurtre d’un couple de septuagénaires

20 Minutes avec AFP

— 

Un gendarme et une voiture de gendarmerie. (illustration)
Un gendarme et une voiture de gendarmerie. (illustration) — PHILIPPE LOPEZ / AFP

Le suspect du meurtre de deux septuagénaires tués à l’arme blanche à Saint-Caprais dans le Gers, interpellé jeudi soir dans la même commune, a été admis en soins psychiatriques, a indiqué vendredi le parquet d’Auch. Placé en garde à vue, l’homme de 35 ans a reconnu les deux meurtres « au moyen d’armes blanches », mais ses motivations restes « confuses », a souligné dans un communiqué le procureur, Jacques-Edouard Andrault.

D’après les premiers éléments de l’enquête, la première victime, un homme de 70 ans, a été découverte jeudi au bord d’une route, blessé au thorax, mais n’a pas pu être réanimée, selon le parquet. « Les premiers renseignements recueillis sur place ont permis d’orienter les soupçons des gendarmes sur un voisin de la victime, qui a été interpellé et placé en garde à vue » du chef d’homicide volontaire, a détaillé Edouard Andrault.

Au domicile du suspect, le corps sans vie d’une femme de 74 ans, une voisine, a également été découvert, avec des armes blanches à proximité. L’expert psychiatrique qui a examiné le suspect a conclu à « l’incompatibilité de son état de santé avec une garde à vue ». « Le trentenaire a fait l’objet d’une admission en soins psychiatriques à la demande du représentant de l’Etat », a précisé le procureur. Le parquet a confié l’enquête à la section de recherche de Toulouse.