Gers : Ce que l’on sait des meurtres de deux retraités dans un petit village

MEURTRE Un homme de 35 ans a avoué avoir poignardé à mort jeudi deux retraités de son village. Le point sur l’avancée de l’enquête

Hélène Ménal

— 

Une voiture de gendarmerie. Illustration.
Une voiture de gendarmerie. Illustration. — F. Lodi - Sipa
  • Deux habitants de Saint-Caprais, dans le Gers, ont été tués jeudi à l’arme blanche.
  • Leur voisin, un homme de 35 ans au profil psychologique fragile, a reconnu le double meurtre.
  • Alors que l’enquête se poursuit, il a été hospitalisé d’office en hôpital psychiatrique.

Un terrible drame a doublement endeuillé jeudi le petit village gersois de Saint-Caprais. Deux habitants ont perdu la vie, poignardés à l’arme blanche. Au lendemain de ce double meurtre, Jacques-Edouard Andrault, le procureur de la République d’Auch a fait le point dans un communiqué sur le début de l’enquête.

Le magistrat revient notamment sur les circonstances de la découverte des deux victimes. La première, un habitant de 70 ans, a été retrouvée en fin d’après-midi « grièvement blessée au thorax » sur le bord d’une route, à la sortie du village. Le malheureux a succombé à ses blessures.

Un deuxième corps au domicile du suspect

« Les premiers renseignements recueillis » par les gendarmes ont orienté leurs soupçons vers un voisin de la première victime, un homme de 35 ans, au profil psychologique fragile. C’est en l’interpellant chez lui vers 18h45 que les enquêteurs sont tombés sur un deuxième corps. Celui d’une femme, âgée de 74 ans, elle aussi voisine du suspect. « Des armes blanches ont été découvertes à proximité ».

Le meurtrier présumé a reconnu les faits mais n’a pu donner que « des explications confuses » à son terrible geste. L’expert psychiatre appelé à l’examiner a conclu, explique le procureur de la République, « à l’incompatibilité de son état de santé avec une garde à vue ». Il fait l’objet d’une hospitalisation d’office en hôpital psychiatrique.

Le village gersois de Saint-Caprais se situe à une vingtaine de kilomètres d'Auch.
Le village gersois de Saint-Caprais se situe à une vingtaine de kilomètres d'Auch. - Maps4News

Les gendarmes de la section de recherches de Toulouse et ceux de la brigade de recherches départementale d’Auch doivent maintenant déterminer les circonstances exactes de ce double homicide volontaire et les motivations de ce coup de folie.