Toulouse : Un peintre entre dans la maison pour faire des travaux et trouve un cambrioleur au lit

TRANQUILLOU Le cambrioleur squatteur sans gêne a été interpellé

B.C.

— 

Un homme dans un lit (illustration).
Un homme dans un lit (illustration). — Wokandapix / Pixabay

Surprise… Vendredi, aux alentours de 10 h, un peintre se rend dans une maison du quartier Marengo, à Toulouse, où il doit réaliser des travaux. En entrant, il se rend compte que la situation n’est pas normale et progresse sans bruit à travers la maison, jusqu’à l’une des chambres. C’est là qu’il découvre, bien installé sur un lit, un inconnu.

Il fait demi-tour, ferme la porte à clé, et appelle la police. Rapidement sur place, les membres de la brigade anticriminalité pénètrent à leur tour dans le logement et se rendent dans la chambre. L’homme est toujours allongé, et à proximité se trouvent un marteau et un tournevis. Des outils qui ont servi au jeune de 20 ans, connus des services, à pénétrer à l’intérieur en brisant une vitre avec laquelle il s’est d’ailleurs blessé.

Le cambrioleur squatteur a été interpellé et placé en garde à vue. Il est convoqué devant la justice au mois de mai pour s’expliquer sur sa capacité à dormir dans le lit des autres.