Charente-Maritime : Venu entretenir une plantation cachée de cannabis, il déclenche un feu de forêt

GROSSE BOULETTE Ce vendredi, l'homme a avoué être à l'origine d'un incendie qui a détruit une centaine d'hectares dans le sud de la Charente-Maritime

20 Minutes avec AFP
— 
Une plantation de cannabis (illustration)
Une plantation de cannabis (illustration) — ALLILI MOURAD/SIPA

L’incendie qui a détruit une centaine d'hectares de forêt au sud de la Charente-Maritime, aurait été causé par un homme. Interpellé ce vendredi, il a avoué être à l’origine du feu, qu’il aurait déclenché par accident. « Il était allé entretenir une culture de cannabis dans les bois et il aurait mis le feu sans le vouloir avec un engin motorisé, une motobineuse ou un motoculteur, ce n’est pas encore clair. Ce serait un incendie accidentel », a expliqué Nicolas Septe, le procureur de Saintes.

Cet homme, qui a tenté de fuir quand les gendarmes sont arrivés jeudi sur les lieux de l’incendie, avait deux briquets sur lui, selon le procureur. Interpellé jeudi et actuellement en garde à vue, il va aussi devoir « s’expliquer sur la culture de cannabis » devant les gendarmes de Jonzac.

150 pompiers mobilisés

L’incendie, qui a brûlé une centaine d’hectares dans la commune de Cercoux, à la limite de la Gironde, a été déclaré « maîtrisé » vendredi matin par les pompiers. « Il faudra sans doute encore tout le week-end pour en venir à bout » complètement, a précisé le commandant Samuel Cessac, du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS), selon lequel « la zone sinistrée représente une boucle de quatre kilomètres ».

Jusqu’à 150 pompiers, deux avions de la Sécurité civile et une cinquantaine de camions-citernes ont été mobilisés contre ce feu de forêt qui n’a fait aucun blessé. Six personnes ont été évacuées à titre préventif.