Disparition d’Aurélie Vaquier : Après la découverte d’un corps, son compagnon « dit ne pas comprendre ce qui a pu se passer »

ENQUETE Un cadavre a été retrouvé sous une dalle au domicile du couple, mercredi

N.B.

— 

L'entrée d'une caserne de gendarmerie. (Illustration)
L'entrée d'une caserne de gendarmerie. (Illustration) — E. Frisullo / 20 Minutes

Après la découverte d’un corps, dissimulé sous une dalle en béton, au domicile du couple, à Bédarieux (Hérault), la garde à vue du compagnon d'Aurélie Vaquier a été prolongée ce jeudi matin, pour une nouvelle durée maximale de 24 heures, indique Raphaël Balland, le procureur de la République de Béziers(Hérault).

« Jusqu’à présent, il affirme ne pas être impliqué dans le décès de la jeune femme, indique le procureur, dans un communiqué. Il dit ne pas comprendre ce qui a pu se passer, et pourquoi ce corps a été retrouvé au domicile du couple. »

Un tatouage et un piercing

Un corps sans vie avait été découvert, mercredi, au domicile de cette femme de 39 ans, portée disparue depuis le 23 février. Le cadavre a été retrouvé dissimulé sous une dalle de béton, par des gendarmes, dotés d’un chien spécialisé dans la recherche de personnes disparues et d’un radar permettant le sondage des sols et des cloisons.

Si le corps n’avait pas été formellement identifié, peu après 18 heures, le procureur avait précisé qu’il s’agissait « très probablement » de celui de la disparue. Raphaël Balland avait indiqué « la présence d’un tatouage très reconnaissable et d’un piercing ».