Gironde : Une femme de ménage soupçonnée d’avoir revendu pour 31.000 euros d’objets dérobés chez des particuliers

ENQUETE Quelque 22 personnes en Gironde ont déposé plainte à son encontre

M.B.

— 

Les gendarmes de la Gironde ont récupéré une partie des objets volés
Les gendarmes de la Gironde ont récupéré une partie des objets volés — Gendarmerie de la Gironde

La gendarmerie de la Gironde vient de boucler une enquête, entamée en août 2020, à l’encontre d’une femme de ménage soupçonnée d’avoir dérobé des objets chez des dizaines de particuliers. « Les investigations ont permis de découvrir qu’elle vendait sur internet les bijoux dérobés, sur des sites de rachat d’or » indique la gendarmerie ce jeudi. « Au total, après étude de ses comptes, 31.000 euros de rachat d’or ont été constatés. »

Quelque 22 personnes ont déposé plainte à son encontre, depuis le début de l’enquête. Celle-ci avait démarré après les plaintes de deux familles à la brigade de Saint-Jean d’Illac, suite à des disparitions d’objets après le passage de cette femme de ménage.

Une première perquisition au domicile de la suspecte avait permis de retrouver une partie du butin. Celle-ci comparaîtra prochainement devant la justice.