Loire-Atlantique: Les gendarmes évacuent une fête clandestine dans une boite de nuit

BAMBOCHE Une cinquantaine de personnes était rassemblée dans la nuit de vendredi à samedi au Cuba Libre à Bouaye, près de Nantes

D.P.
— 
Illustration d'un gendarme.
Illustration d'un gendarme. — SYSPEO/SIPA

C’est un appel téléphonique qui a tout déclenché. Alertés dans la nuit de vendredi à samedi qu’une fête clandestine se déroulait dans la boîte de nuit le Cuba Libre à Bouaye, près de Nantes, plusieurs patrouilles de gendarmerie, notamment de la compagnie de Rezé, ont alors évacué vers 1h30 une cinquantaine de personnes, selon le site de France Bleu Loire Océan. Les fêtards devaient dormir sur place.

C’est une jeune femme qui avait loué la salle au gérant du Cuba Libre et avait organisé la soirée. En raison du contexte sanitaire et du couvre-feu, les discothèques sont fermées depuis plusieurs mois en France. L’organisatrice de la soirée privée et le gérant de l’établissement, qui n’en est pas à son premier coup d’essai dans ce domaine selon la presse locale, ont été convoqués à la gendarmerie.