Coronavirus à Montpellier : La police verbalise 24 étudiants qui participaient à une fête clandestine

EPIDEMIE La bamboche a eu lieu dans les sous-sols d'une résidence

N.B.
— 
Illustration de la police la nuit à Lyon.
Illustration de la police la nuit à Lyon. — E. Frisullo / 20 Minutes

La bamboche, c’est terminé. Dans la nuit de mardi à mercredi, les forces de l’ordre sont intervenues pour mettre fin à une fête clandestine, à Montpellier (Hérault), indiquent les services de police.

La petite sauterie, illégale en raison des mesures sanitaires en vigueur pour lutter contre l’épidémie de Covid-19, avait lieu dans les sous-sols d’une résidence étudiante, où du matériel sono avait été installé. Ce sont des riverains, alertés par le bruit, qui ont prévenu les forces de l’ordre.

Les policiers ont procédé à la verbalisation de 24 étudiants : 135 euros par fêtard. « Dans l’intérêt de tous, les contrôles de ce type vont se poursuivre pour éviter la propagation du virus », indique la police de l’Hérault.