Rennes : Un gang accusé de trafic de drogue et de traite d’êtres humains interpellé

CRIMINALITE Dix-sept personnes d'origine albanaise ont été interpellées en début de semaine en Ille-et-Vilaine et dans la région niçoise

Jérôme Gicquel

— 

Le GIGN est intervenu pour procéder aux interpellations des 17 individus en début de semaine.
Le GIGN est intervenu pour procéder aux interpellations des 17 individus en début de semaine. — Christophe Ena/AP/SIPA

EDIT: A l'issue des gardes à vue, dix hommes âgés de 21 à 57 ans ont été mis en examen pour trafic de produits stupéfiants en bande organisée et association de malfaiteurs. Six d'entre eux ont été placés en détention provisoire et les quatre autres sous contrôle judiciaire. 

Un vaste coup de filet a été mené en début de semaine contre un réseau de trafiquants d’origine albanaise, a-t-on appris auprès du parquet de Rennes. L’opération, menée lundi et mardi par la section de recherches de la gendarmerie de Rennes avec l’appui de l’antenne GIGN de Nantes, a débouché sur l’interpellation de seize hommes et d’une femme en Ille-et-Vilaine et dans la région de Nice.

Âgés de 19 à 57 ans, les suspects sont accusés de « trafic de produits stupéfiants, importation en bande organisée de produits stupéfiants, traite des êtres humains en bande organisée et association de malfaiteurs ». Lors des perquisitions, des produits stupéfiants, des produits de coupe, de l’argent liquide et quatre armes de poing avec leurs munitions ont été découverts.

Un réseau implanté sur le territoire national

L’enquête avait démarré en septembre 2018 après un renseignement parvenu aux gendarmes d’Ille-et-Vilaine signalant les agissements suspects d’un individu de nationalité albanaise, âgé de 45 ans et ayant antécédents judiciaires.

Les investigations avaient confirmé l’existence d’un réseau organisé de trafic de stupéfiants orchestré par des ressortissants albanais implantés sur le territoire national, en lien avec des réseaux locaux, notamment en Ille-et-Vilaine et dans la région niçoise.