Lille : Leurs flyers de pub pour des stupéfiants les mènent en garde à vue

DEAL Les policiers de Lille ont démantelé un point de deal dont la promotion était assurée à l'aide de prospectus publicitaires

Mikaël Libert

— 

De l'herbe de cannabis (illustration).
De l'herbe de cannabis (illustration). — Twitter
  • Des trafiquants de drogue faisaient la promotion de leurs produits à l’aide de flyers distribués dans des boîtes aux lettres à Lille.
  • Sur leur publicité, les dealers avaient inscrit l’adresse permettant aux clients de venir s’approvisionner.
  • A l’aide de ces précieuses informations, les policiers de Lille ont pu interpeller 6 personnes et saisir de l’argent et de la drogue.

Stop pub. Dimanche, les services de Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Nord ont mené plusieurs opérations de lutte contre les trafics de stupéfiants dans la métropole lilloise. Pour l’une d’elles, le travail des policiers avait été grandement facilité par les dealers eux-mêmes a-t-on appris auprès de la préfecture.

Parce que la communication est le nerf de la guerre pour faire fructifier un business, un petit réseau de trafiquants de drogue installé dans le quartier de Moulins, à Lille, avait décidé de promouvoir ses produits auprès des consommateurs potentiels. Pour ce faire, les mis en cause avaient tout simplement imprimé des flyers publicitaires dans lesquels ils détaillaient les substances disponibles sans oublier de mentionner l’endroit pour venir en acheter. Les pubs étaient ensuite distribuées dans les boîtes aux lettres du quartier.

Plusieurs trafics démantelés au cours du week-end

La démarche était risquée et ce qui devait arriver arriva puisqu’un tract a atterri entre les mains de la police. Dimanche, donc, forts de ces précieuses informations, la police a débarqué sur le point de deal. Sur place, les fonctionnaires ont interpellé six personnes et saisi un demi-kilo de cannabis ainsi que 1.700 euros. Les suspects ont tous été placés en garde à vue.

Le même jour, les enquêteurs de la sûreté urbaine de Lille ont démantelé un autre réseau de trafic de stupéfiants. Selon la préfecture du Nord, celui-ci était établi « depuis plusieurs mois » dans la métropole lilloise, entre les communes de Roubaix, Marcq-en-Barœul et Seclin. L’opération menée dimanche à permis l’interpellation de dix suspects. Les policiers ont par ailleurs saisi 9 kg de cannabis, trois armes à feu, quatre voitures et 21.000 euros.

Le week-end a été productif pour les policiers, une autre opération ayant permis de démanteler un troisième point de deal, plus modeste, à Lille-Sud, samedi. Lors d’une action contre les rodéos urbains dans le quartier de Faubourg de Béthune, les agents de la sécurité publique en ont profité pour interpeller deux dealers présumés qui avaient installé leur business dans un hall de HLM, boulevard de Metz. Là, ce sont plus de 120 doses de drogue qui ont été saisies ainsi qu’environ 1.000 euros.