Gard : Il ne peut plus démarrer après un excès de vitesse, les gendarmes poussent sa voiture

INSOLITE Le conducteur a pu, finalement, reprendre sa route

N.B.
— 
Les gendarmes ont poussé le véhicule, et le conducteur a pu redémarrer
Les gendarmes ont poussé le véhicule, et le conducteur a pu redémarrer — Gendarmerie du Gard

C’est le genre de mésaventure que l’on n’oublie pas. Vendredi, tandis qu’ils procédaient à une banale opération de lutte contre l’insécurité routière, à Saint-Jean-de-Maruejols (Gard), les gendarmes de Saint-Ambroix ont arrêté un véhicule, qui avait dépassé la vitesse autorisée de 20 à 30 km/h.

Le conducteur a été verbalisé, avant que les gendarmes ne l’invitent à reprendre son chemin. Oui, mais voilà : le conducteur n’est pas parvenu à redémarrer son véhicule. Les gendarmes étant « au service de la population », relatent la gendarmerie sur Facebook, quatre d’entre eux n’ont pas hésité à pousser le véhicule. Le contrevenant a pu reprendre sa route, et « regagner son domicile avant le couvre-feu ».