Arcachon : Le trafic de stupéfiants passait par Snapchat

SAISIE La brigade de recherches d’Arcachon vient de mettre fin à un trafic de cannabis et de cocaïne dont les commandes se faisaient via Snapchat

M.B.

— 

La drogue alimentait le sud du bassin d'Arcachon
La drogue alimentait le sud du bassin d'Arcachon — Gendarmerie de la Gironde

Un réseau « uber cannabis »… Après plusieurs mois d’investigations, les gendarmes de la brigade de Gujan-Mestras et ceux de la brigade de recherches d’Arcachon viennent de mettre fin à un important trafic de cannabis, dans le Sud du bassin d’Arcachon.

L’enquête a permis d’identifier trois individus principaux, qui ont été déférés devant la justice. Ils recevaient les commandes via le réseau snapchat, conditionnaient le produit dans un entrepôt basé à la Teste-de-Buch et assuraient la livraison à domicile en soirée, pour une centaine de clients environ.

Une revente estimée à 180.000 euros

L’opération de gendarmerie a permis de saisir 300 grammes de résine de cannabis, plus de 2 kg d’herbe de cannabis, deux grammes de cocaïne, trois chambres de culture, un fusil de chasse, sept véhicules et 2.810 euros en espèces sur les différentes perquisitions.

« Le bénéfice de la petite société se chiffrait aux environs de 1.000 euros par jour, indiquent les gendarmes. Sur les six derniers mois, les intéressés ont reconnu avoir écoulé près de 18 kg d’herbe de cannabis soit une revente estimée à 180.000 euros. »