Disparition dans le Tarn : Le mari de Delphine Jubillar va être entendu par les juges d'instruction

ENQUETE Alors que sa femme a disparu depuis près de trois mois à Cagnac-les-Mines, Cédric Jubillar a reçu une convocation des juges d’instruction, selon une information de « La Dépêche du Midi »

B.C.
— 
Cédric Jubillar, lors de la battue organisée pour retrouver sa femme Delphine, disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre de leur domicile de Cagnac-les-Mines, dans le Tarn.
Cédric Jubillar, lors de la battue organisée pour retrouver sa femme Delphine, disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre de leur domicile de Cagnac-les-Mines, dans le Tarn. — Fred Scheiber / AFP
  • Cédric Jubillar va être entendu par les juges qui enquêtent sur la disparition de son épouse, dans la nuit du 15 au 16 décembre dernier. Il en faisait la demande depuis des semaines.
  • Pointé du doigt comme le coupable idéal, en janvier, le père de famille de deux enfants a décidé de se porter partie civile.
  • Depuis le 16 décembre dernier, les enquêteurs de la gendarmerie suivent toutes les pistes possibles.

Depuis des semaines, son avocat demande que Cédric Jubillar soit entendu par les juges d’instruction qui dirigent l’enquête sur la disparition de sa femme, Delphine, dans la nuit du 15 au 16 décembre dernier à Cagnac-les-Mines sans laisser de traces. C’est chose faite. Cet habitant de Cagnac-les-Mines vient de recevoir une convocation selon  La Dépêche du Midi. Un rebondissement dans cette affaire que le procureur de la République de Toulouse ne confirme pas, évoquant le secret de l’instruction. Dominique Alzéari précise toutefois que la convocation de partie civile s’inscrit dans le cadre de l’information judiciaire.

Pointé du doigt comme le coupable idéal, en janvier, le père de famille de deux enfants a décidé de se porter partie civile. C'est en cette qualité que Cédric Jubillar est convoqué devant les juges d'instruction.

Toutes les pistes explorées

Depuis le 16 décembre dernier, les enquêteurs de la gendarmerie suivent toutes les pistes possibles, de celle du rôdeur de passage en passant par celle des amants. Leur maison de Cagnac a été fouillée à plusieurs reprises​. L’un des deux enfants du couple a été entendu et des prélèvements toxicologiques ont même été réalisés sur ses cheveux pour savoir s’il n’aurait pas été drogué.

Sur les réseaux sociaux, le tribunal populaire du net a de son côté régulièrement mis Cédric Jubillar sur le banc des accusés. Le couple avait décidé de se séparer et s’était lancé dans une procédure de séparation à l’amiable.