Violences conjugales : Ce que l'on sait de la garde à vue de Doc Gynéco

ENQUETE Le rappeur de 46 ans a été placé en garde à vue mercredi en fin d’après-midi pour « violences volontaires par conjoint »

Thibaut Chevillard
— 
Le rappeur Doc Gyneco en 2018 lors du showcase du collectif de Hip-Hop Secteur A.
Le rappeur Doc Gyneco en 2018 lors du showcase du collectif de Hip-Hop Secteur A. — SADAKA EDMOND/SIPA
  • L’artiste Doc Gynéco a été placé en garde à vue mercredi, soupçonné de « violences volontaires par conjoint »
  • L’épouse du chanteur, qui a reçu des coups au visage lors d’une dispute, a été conduite à l’hôpital après l’intervention des policiers au domicile du couple.
  • Sa garde à vue a été prolongée ce jeudi soir, indique le parquet de Paris.

EDIT du 11 mars à 19h20 : Contrairement à ce que nous indiquions dans une première version de cet article, la garde à vue du rappeur est toujours en cours

La garde à vue du rappeur Doc Gynéco, 46 ans, soupçonné de violences sur sa femme, a été prolongée ce jeudi. Bruno Beausir, de son vrai nom, a été interpellé mercredi en fin d’après midi et placé en garde à vue pour « violences volontaires par conjoint », a indiqué le parquet de Paris. « Tant que le Doc n’a pas vu un juge, il est présumé innocent et le tribunal médiatique n’a pas à se substituer au tribunal saisi de l’affaire », déclare son avocat, Jonathan Khalifa, à 20 Minutes.

Selon nos informations, les policiers ont été alertés par un voisin du couple. Ils se sont présentés au domicile de l’artiste vers 18h45, dans le 18e arrondissement, pas très loin de la station Lamarck-Caulaincourt. Ils sont accueillis par le fils du couple, âgé de 20 ans, qui les autorise à entrer dans le domicile. À l’intérieur se trouvent Doc Gynéco et son épouse, Pascale, qui dissimule son visage. Après les avoir séparés en les emmenant dans des pièces différentes, les fonctionnaires de police constatent un œdème au niveau de l’œil de la victime.

Une dispute sur fond de jalousie

Elle explique alors que son mari lui a porté des coups, quatre gifles, lors d’une dispute sur fond de jalousie. Elle est transportée par les pompiers à l’hôpital Bichât. Elle n’a pas souhaité déposer plainte contre son mari, qui reconnaît les faits. Mais les policiers, au regard de la gravité des faits, ont décidé d’interpeller le rappeur et de le placer en garde à vue au commissariat du 18e arrondissement. Il a été entendu ce jeudi après-midi par les enquêteurs, nous indique son avocat, Me Jonathan Khalifa.

Doc Gynéco est l’auteur d’un des albums majeurs du rap français, Première consultation, sorti en 1996 et vendu à plus d’un million d’exemplaires. La suite de l’histoire est moins glorieuse : problèmes avec le fisc, participation controversée à des émissions de téléréalité, vie privée étalée dans les journaux, notamment sa liaison avec l’écrivain Christine Angot. Cette dernière fera le récit de leur relation dans un roman, Le Marché des amants, sorti en 2008.