Toulouse : Il exhibe un katana pour effrayer son voisin, la police intervient et ne repart pas bredouille

JUSTICE Le quadragénaire, qui possédait aussi un pistolet et cultivait de l'herbe, a été condamné à quinze mois de prison dont neuf fermes

B.C.
— 
Un homme muni d'un katana (illustration).
Un homme muni d'un katana (illustration). — KaGaks Sidibe / Pixabay

Le différend de voisinage aurait pu mal se terminer. Samedi matin, les policiers sont appelés pour intervenir dans le quartier de Saouzelong, à Toulouse. Un homme indique avoir été menacé de mort par son voisin, qui a dégainé un katana pour l’effrayer avant de rentrer dans son appartement. Arrivés sur place, les membres de la brigade anticriminalité frappent à la porte de l’auteur présumé de l’agression.

Lorsqu’ils entrent chez lui, les policiers découvrent le fameux sabre japonais. Mais ce n’est pas la seule arme en possession de l’homme de 41 ans. Il a aussi un pistolet de calibre 7,65, sans avoir le port d’arme qui va avec.

Ce n’est pas leur seule découverte. Le quadragénaire possède en effet tout le kit du parfait cultivateur de cannabis et sa récolte s’élève à 550 grammes.

Interpellé, ce dernier a nié l’agression. Déféré, il a été condamné lors d’une audience de plaider-coupable à quinze mois de prison dont neuf ferme. Il a été laissé libre.