Rillieux-la-Pape : Un suspect interpellé après des tags menaçant de mort le maire et la police

VIOLENCES Plusieurs tags injurieux et menaçants ont été découverts samedi à Rillieux-la-Pape sur des bâtiments publics, au lendemain de violences urbaines

Elisa Frisullo

— 

Illustration de la police la nuit à Lyon.
Illustration de la police la nuit à Lyon. — E. Frisullo / 20 Minutes

« Le maire on va couper la tête », « la municipalité on va vous brûlé ». Après la découverte de tags injurieux et menaçant de mort le maire et la police sur des bâtiments publics de Rillieux-la-Pape, près de Lyon, un suspect a été interpellé en flagrant délit, apprend-on ce dimanche auprès de la police.

Samedi, au lendemain de violences urbaines, le maire LR de la ville Alexandre Vincendet avait dénoncé sur les réseaux sociaux les dégradations de l’école et de la Maison pour tous, dans le quartier des Alagniers, et des inscriptions injurieuses découvertes sur les bâtiments. « Après les incendies de véhicules de Rilliards et de mobiliers urbains ainsi que le caillassage d’un bus hier soir, ce sont aujourd’hui des équipements municipaux à l’usage des habitants qui ont été la cible de ces délinquants », avait regretté le maire sur sa page Facebook.

Des violences urbaines après l’accident d’un jeune

L’enquête lancée samedi a permis l’interpellation, en flagrant délit, d’un suspect, placé en garde à vue, a précisé la police nationale ce dimanche matin sur Twitter. Les investigations se poursuivent dans un contexte marqué par de vives tensions et violences urbaines dans plusieurs secteurs de la métropole lyonnaise. Des événements qui font suite à l’accident en scooter d’un jeune de 13 ans à la Duchère, dans le 9e arrondissement de Lyon, dont certains habitants accusent la police d’être responsable. Ce que démentent totalement les forces de l’ordre.

Vendredi, le parquet de Lyon a annoncé l’ouverture d’une enquête confiée à l’Inspection générale de la police nationale, dans un « souci de transparence et d’impartialité » sur les circonstances de cet accident dans lequel l’adolescent, dans le coma, a été grièvement blessé.

Jeudi soir, des violences urbaines avaient éclaté à la Duchère, suivies d’événements similaires vendredi à Rillieux-la-Pape puis samedi soir à Bron. Plusieurs personnes ont été interpellées dans le cadre de ces débordements.