Rennes : Accusé du meurtre de sa compagne, un homme se suicide en prison

FEMINICIDE La victime avait été tuée par arme à feu dans la nuit du 3 au 4 février dans un hôtel à Cabourg

J.G.

— 

L'intérieur de la prison de Rennes-Vezin, ouverte en 2017 et qui abrite environ 800 détenus
L'intérieur de la prison de Rennes-Vezin, ouverte en 2017 et qui abrite environ 800 détenus — C. Allain / 20 Minutes

Un jeune homme de 21 ans détenu à la prison de Rennes-Vezin a été retrouvé sans vie dans sa cellule vendredi, rapporte Ouest-France. L’individu avait été mis en examen début février pour assassinat. Il était accusé d’avoir tué sa compagne avec une arme à feu dans la nuit du 3 au 4 février dans une chambre d’hôtel à Cabourg ( Calvados).

Lors de ses auditions, le mis en cause avait évoqué « un décès accidentel, suite à la manipulation d’une arme à feu chargée ». « Cette version ne peut être à ce stade exclue, mais le parquet considère qu’il existe actuellement des charges suffisantes pour retenir, en l’état du dossier, un acte volontaire », avait indiqué dans un communiqué Amélie Cladière, procureure de la République de Caen.

Il avait confié ses envies suicidaires en prison

Le jeune homme était « déjà connu de la police et de la justice, notamment dans le cadre de consommations de stupéfiants et d’incidents à l’encontre des forces de l’ordre ». Il s’était présenté de lui-même à la police quelques heures après le drame.

Placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Cherbourg où il avait évoqué ses idées suicidaires, il avait été transféré à la prison de Rennes-Vezin le 11 février, précise le quotidien.