Pyrénées : Un randonneur de 65 ans miraculé après une chute de 300 mètres

MONTAGNE Un sexagénaire victime d’une chute de 300 mètres, samedi à la frontière franco-espagnole, a pu être secouru

N.S.

— 

Le randonneur de 65 a été victime de fractures et d'hypothermie, puis évacué vers un hôpital toulousain.
Le randonneur de 65 a été victime de fractures et d'hypothermie, puis évacué vers un hôpital toulousain. — PGHM Luchon

Ce sont des témoins qui ont donné l’alerte, samedi vers 12 h 30. Après avoir vu une personne dévisser sur 300 mètres en contrebas du refuge de Vénasque, dans les Pyrénées centrales, ils ont composé le 112 pour contacter le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Luchon. Deux militaires de cette unité haut-garonnaise ont alors rejoint à pied le lieu de l’accident, proche de la frontière franco-espagnole. Des Ariégeois du PGHM 09, accompagnés d’un docteur du Samu 09, se sont rendus sur place en hélicoptère.

Les secours ont découvert un homme de 65 ans victime de plusieurs fractures, en état d’hypothermie mais avec « rien de grave », comme l’indique le PGHM de Luchon sur Facebook. Ce randonneur originaire de l’agglomération toulousaine a été évacué vers un centre hospitalier de la Ville rose pour passer des examens complémentaires.

Rappel des consignes de prudence

Toutes les histoires de montagne ne connaissent pas une fin quasi miraculeuse comme celle-ci. Le PGHM 31 rappelle les consignes de prudence à l’approche de la fin de l’hiver, alors que le regel nocturne nécessite l’utilisation de crampons à glace pour se frotter à une neige qui reste dure une grande partie de la journée, à haute altitude.