Grenoble : Elle avoue avoir égorgé un homme en pleine rue après avoir entendu « des voix »

MEURTRE Lundi, un homme de 52 ans avait été tué en pleine rue à Grenoble. La suspecte interpellée souffre de schizophrénie

Elisa Frisullo

— 

Le palais de justice de Grenoble, en Isère.
Le palais de justice de Grenoble, en Isère. — E. Frisullo / 20 Minutes

La victime, égorgée au cutter a succombé à ses blessures sur la voie publique, sans que les secours ne parviennent à la sauver. Une femme de 58 ans a été placée en garde à vue jeudi à Grenoble (Isère) dans le cadre de l’enquête sur le meurtre d’un homme de 52 ans tué à l’arme blanche lundi vers 13 heures dans le quartier Teisseire de la commune, a appris 20 Minutes auprès du parquet.

Hospitalisée sous contrainte

Cette femme, « diagnostiquée schizophrène et suivie psychiatriquement » a reconnu en présence de son avocat avoir égorgé la victime car « des voix lui demandaient de le faire », précise ce vendredi le procureur de la République de Grenoble Eric Vaillant. D’autres éléments viennent corroborer ses déclarations, selon la même source.

Les médecins ont décidé ce vendredi d’hospitaliser la suspecte sous contrainte. Une expertise doit être réalisée pour déterminer sa responsabilité pénale. Le parquet de Grenoble a ouvert une instruction du chef d’assassinat, ce qui permettra à la famille de la victime d’avoir un accès complet au dossier, précise le procureur.