Alsace : Un pharmacien de Colmar mis en examen pour une escroquerie à hauteur de 700.000 euros

POURSUITES Le professionnel de santé falsifiait des ordonnances

T.G.

— 

Une pharmacie (illustration).
Une pharmacie (illustration). — C. Follain / 20 Minutes

Une méthode bien huilée. De 2017 à 2019, un pharmacien de Colmar, en Alsace, a usé de divers procédés afin de falsifier des ordonnances, révèle la direction interrégionale de la police judiciaire de Strasbourg. Une enquête avait été ouverte à la suite d’une plainte de la caisse d'assurance maladie (CPAM).

Le professionnel de santé délivrait ainsi des produits médicaux divers allant, tous remboursés par la CPAM ou des mutuelles. Au total, le préjudice est estimé à 700.000 euros, a révélé la police judiciaire dans un communiqué.

Le pharmacien a été interpellé le 8 février puis été mis en examen « pour escroquerie, faux et usage de faux, exercice illégal de la médecine, mise en danger de la vie d’autrui ». L’homme, qui a reconnu les faits mais a dit qu’il n’avait « agi que pour rendre service à ses clients » est placé sous contrôle judiciaire et a interdiction d’exercer sa profession.