Haute-Loire : Un second suspect écroué après le meurtre d’un quadragénaire à Coubon

ENQUETE Mis en examen dimanche, l’homme de 36 ans est soupçonné d’être « l’auteur principal des coups mortels » portés sur la victime, le 17 février à Coubon (Haute-Loire)

J.Lau. avec AFP

— 

Photo d'illustration d'un gendarme.
Photo d'illustration d'un gendarme. — SYSPEO/SIPA

Quatre jours après le meurtre d’un homme de 45 ans à Coubon ( Haute-Loire), l’enquête a connu une avancée significative dimanche soir. Un second suspect vient en effet d’être mis en examen pour homicide volontaire et écroué, a-t-on appris auprès du parquet de Clermont-Ferrand. Interpellé vendredi soir après la mise en cause d’un premier suspect, cet homme de 36 ans, connu de la justice, a été placé en détention provisoire au centre pénitentiaire du Puy-en-Velay.

Il est soupçonné d’être « l’auteur principal des coups mortels » dont a été victime, le 17 février, un quadragénaire se trouvant au domicile d’un habitant de Coubon, chez lequel il était temporairement hébergé, selon le parquet. Vendredi soir, l’hôte de 47 ans, qui avait prévenu les forces de l’ordre en évoquant le « malaise » d’une connaissance dans son appartement de l’agglomération du Puy-en-Velay, avait été mis examen pour homicide volontaire et écroué au centre de détention de Riom (Puy-de-Dôme).

L’autopsie du quadragénaire a permis d’établir que la victime était décédée de coups portés à l’aide d’un objet contondant ayant provoqué une hémorragie interne, selon la même source. L’habitant de Coubon, dont le casier judiciaire comporte de nombreuses mentions pour des petits délits, a nié auprès des enquêteurs de la gendarmerie être l’auteur des coups mortels. Les différents protagonistes de ce drame avaient en commun leur mode de vie marginal, indiquent des sources judiciaires.