Bordeaux : Un couple retrouve sa maison saccagée après une location Airbnb

ENQUETE Le locataire, un footballeur professionnel, récuse toutes les accusations

C.C.

— 

Airbnb. (Illustration)
Airbnb. (Illustration) — XAVIER VILA/SIPA

35.000 euros ! Voilà à combien un huissier de justice évalue la note une semaine après le saccage de la maison d’un couple de Girondins à Mérignac près de Bordeaux, le 14 février. Ils ont retrouvé celle-ci sens dessus dessous après une location via le site Airbnb, rapporte Sud Ouest. De nombreuses cartouches de protoxydes d’azote, des bouteilles d’alcool et des mégots de cigarettes ont été retrouvés sur place. La maison serait aujourd’hui inhabitable pour les propriétaires.

Le couple accuse le locataire, un certain Hugo Konongo, un footballeur professionnel de l’AS Béziers et international congolais. Ce dernier réfute en bloc toutes les accusations. Il affirme avoir loué la maison pour des amis et que les dégradations auraient eu lieu après son ou leur passage. Il dénonce un acharnement sur sa personne. Les propriétaires et le locataire ont porté mutuellement plainte.

La plateforme suspend le compte du locataire

De son côté, Airbnb a suspendu le compte du voyageur et apporte son soutien à l’hôte, notamment par le biais de sa garantie, qui couvre gratuitement chaque réservation pour les dommages matériels causés par les voyageurs, à hauteur de 1 million de dollars.