Gironde : Des armes de chasse volées et une espèce protégée découvertes chez les cambrioleurs

COUP DE FILET En partant d’un simple cambriolage, les gendarmes de Lesparre-Médoc sont remontés jusqu’à des cambrioleurs qui entreposaient des armes de chasse volées, et un chardonneret élégant, une espèce protégée

M.B.

— 

De l'armement découvert dans une tonne de chasse a été découvert
De l'armement découvert dans une tonne de chasse a été découvert — Gendarmerie de la Gironde

C’est une enquête sur un cambriolage commis à Cissac-Médoc (Gironde), le 3 janvier dernier, qui a permis aux gendarmes de découvrir, notamment, un véritable arsenal.

Au cours de ce cambriolage, un véhicule de société ainsi que tout l’outillage qu’il contient avait été dérobé. Après des investigations, le Groupe d’enquête de lutte anti-cambriolage de la compagnie de Lesparre Médoc, remonte jusqu’à l’auteur présumé, et perquisitionne son domicile, le 27 janvier. « Des objets en lien avec le cambriolage sont alors découverts ainsi que d’autres objets dérobés au préjudice de la société dont l’auteur présumé n’est autre qu’un employé. De l’armement dérobé dans une tonne de chasse à Queyrac courant novembre 2020 est également découvert », racontent les gendarmes.

Une espèce d’oiseaux figurant sur la liste rouge des espèces menacées en France

Les nouvelles vérifications réalisées permettent d’établir un lien avec deux autres individus et de découvrir deux grandes batteries installées dans deux tonnes de chasse, provenant de vols commis au préjudice de la SNCF.

Le 9 février, les trois hommes sont interpellés pour l’ensemble des faits. Lors des perquisitions, les gendarmes découvrent de nouveaux fusils volés mais également des armes de chasse non déclarées ainsi qu’un chardonneret élégant, une espèce d’oiseaux figurant sur la liste rouge des espèces menacées en France et interdite à la détention.

Sur décision du parquet de Bordeaux, ils sont convoqués prochainement en justice pour répondre de leurs actes.