Pau : Tentative d'incendie et dégradation des locaux d'une association de défense de l'ours

PROTECTION DES ANIMAUX Dans la nuit de mardi à mercredi, des opposants à la réintroduction de l'ours dans les Pyrénées s'en sont pris aux locaux d'une association, à Pau

E.P.

— 

Les locaux de l'association Animal Cross ont été dégradés par des anti-ours.
Les locaux de l'association Animal Cross ont été dégradés par des anti-ours. — Animal Cross

« Mort aux ours », ces mots ont été inscrits, dans la nuit de mardi à mercredi, en gros et en rouge sur la façade des bureaux d’Animal Cross, une association de protection des animaux, installés à Pau.

« Le paillasson devant la porte d’entrée a été retrouvé imbibé d’essence, faisant penser à une tentative de destruction par incendie », ajoute l’association dans un post Facebook. La clôture a aussi été endommagée, puisque le ou les auteurs des faits l’ont forcée pour pénétrer à l’intérieur.

L’association a déposé plainte

« Il s’agit sans doute d’une réaction au communiqué de presse publié le 5 février, dans lequel Animal Cross et les associations de défense de l’ours se félicitaient de la décision du Conseil d’Etat interdisant l’effarouchement des ours, toujours considérés dans un état de conservation "défavorable" au sens de la directive Habitat et en danger critique d’extinction », analyse l’association qui a déposé plainte.

La structure réitère avec force son engagement pour que les ours aient leur place dans les Pyrénées et appelle les élus locaux à les soutenir plus nettement.