Lot : Ivre et sous cocaïne, il prend l'autoroute où sa voiture s'embrase... deux jours après avoir perdu son permis

CUMULARD L’homme, dont la voiture a pris feu sur l'A20, se rendait à Toulouse en plein couvre-feu alors qu’il s’était vu retirer son permis deux jours plus tôt pour alcoolémie

B.C.

— 

Le conducteur, qui avait fait l'objet d'un retrait de permis deux jours plus tôt, roulait ivre et sous cocaïne sur l'A20.
Le conducteur, qui avait fait l'objet d'un retrait de permis deux jours plus tôt, roulait ivre et sous cocaïne sur l'A20. — Gendarmerie du Lot

C’est ce qu’on appelle un cumulard. Dans la nuit de jeudi à vendredi, les gendarmes et les pompiers du Lot interviennent sur l’autoroute A20, du côté de Nadaillac, entre Brive et Rocamadour. Sur la bande d’arrêt d’urgence, la voiture d’un Limougeaud de 45 ans est en feu. Un incident qui aurait pu être banal, si son propriétaire n’était pas ivre, mais aussi sous cocaïne et cannabis.

Le conducteur comptait se rendre dans cet état jusqu’à Toulouse, en plein couvre-feu, au volant de son épave roulante qui faisait l’objet d’une immobilisation, racontent les gendarmes sur leur page Facebook. En effet, pas plus tard que mardi, le quadragénaire s’était vu signifier une suspension administrative de son permis de conduire suite… à un contrôle d’alcoolémie.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, son taux relevé était de 1,76 g d’alcool dans le sang. Les gendarmes l’ont placé en garde à vue.