Haute-Garonne : Des bénévoles pris pour cible par des tirs de braconniers pendant une opération de prélèvement

FAITS DIVERS Des membres de l'association communale de chasse de Goyrans et un garde-chasse ont été visés mercredi soir par des tirs provenant de braconniers

Julie Rimbert

— 

Un fusil de chasse (illustration)
Un fusil de chasse (illustration) — ALLILI MOURAD/SIPA

Ils ont eu la peur de leur vie. Mercredi soir, un garde-chasse de la commune de Goyrans, au sud de Toulouse, et trois membres de l' association communale de chasse agrée (ACCA) ont été pris pour cible par des tirs de braconniers alors qu'ils réalisaient des prélèvements d'animaux sur ce territoire.

C'est vers 22 heures, quand ils terminaient leur opération de vérification qu'un ou deux tireurs les ont visé, après être passés à proximité de leur voiture. Personne n'a été blessé mais les balles ont transpercé le pare-brise et le rétroviseur de leur véhicule.

Deux personnes entendues jeudi

Après avoir essuyé les premiers tirs, ils voient de la lumière dans une ferme à proximité. Deux autres coups de feu fusent dans leur direction. Malgré la peur, le garde-chasse décide d'aller voir le fermier qu'il pense être responsable de ces tirs. Ce dernier, alcoolisé, a reconnu les faits, qui s'apparente à une tentative de meurtre. Il semblerait que ce fermier pratique le braconnage la nuit et n'accepte pas d'être dérangé dans cette activité illégale.

«Nous avons été pris pour cible, raconte Jean-Claude Marfaing, président de l'ACCA de Goyrans. Nous attendons maintenant l'enquête pour savoir pourquoi nous avons été visés». Les quatre victimes ont déposé plainte dès jeudi à la communauté de brigades de Castenet. Jeudi, deux personnes ont été entendues et leur domicile perquisitionnés par la brigade de recherche de la compagnie de Villefranche de Laurageais. Elles ont été relâchées jeudi soir.