Tarn : Deux rottweilers ont bien tué leur maîtresse handicapée, selon l'autopsie

ENQUETE La trentenaire handicapée avait été retrouvée dans son jardin mardi, les vêtements déchiquetés

20 Minutes avec AFP
— 
Rottweiler, illustration.
Rottweiler, illustration. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Mardi en fin d’après-midi, le corps d'une trentenaire était découvert par son mari dans le jardin de leur maison de Sénouillac, gisant au sol, les vêtements déchiquetés par des morsures. Cette habitante, adjointe au maire de ce village tarnais, et se déplaçant en fauteuil roulant, a bien été tuée par ses deux rottweillers selon le parquet d’Albi.

L’autopsie a en effet mis en évidence que « la mort est imputable à un arrêt cardiaque, lui-même consécutif aux nombreuses morsures subies », a précisé dans un communiqué le procureur d’Albi, Alain Berthomieu.

Les gendarmes s’étaient demandé si les chiens l’avaient dévorée avant, ou après sa mort, dans le cas où elle aurait eu un malaise ou un AVC avant d’être mordue par ces chiens. Les rottweilers sont jugés comme dangereux et leur détention est réglementée.