Montpellier : Une enquête après des dégradations volontaires survenues dans une église

PROFANATION Un incendie s'est déclaré, et des dessins obscènes ont été retrouvés

N.B.

— 

Dans une église (illustration)
Dans une église (illustration) — N. Bonzom / Maxele Presse

Une enquête pour « dégradations volontaires par incendie » a été ouverte à Montpellier (Hérault), après les dégâts survenus à l'église Saint-Paul, dans le quartier de la Mosson, a appris 20 Minutes auprès du parquet.

Les investigations ont été confiées aux policiers de la sûreté départementale de l’Hérault.

Des dessins obscènes sur les murs

Un incendie s’est déclaré lundi, au sein de l’édifice religieux, mais a été rapidement maîtrisé. Selon les premières informations recueillies auprès du procureur de la République de Montpellier, Fabrice Bélargent, les dégâts restent « mineurs » : une nappe a été touchée, ainsi que les premières pages d’un missel.

Par ailleurs, « plusieurs écrits et dessins à caractère obscène » ont été découverts sur les murs intérieurs de l’église. Ce n’est pas la première fois que des dégradations surviennent dans cet édifice : c’était arrivé plusieurs fois en quelques jours, en 2017.