Pyrénées-Orientales : L'un des loups échappés de son enclos avait quitté le parc

ANIMAUX Deux sont toujours activement recherchés

N.B.
— 
Un loup (illustration)
Un loup (illustration) — Maksim Blinov/SPUTNIK/SIPA

Deux loups manquaient toujours à l’appel, mardi soir, dans les Pyrénées-Orientales. Quatre s’étaient échappés de leurs enclos, au cours de la nuit de dimanche à lundi. La veille, six loups mâles en provenance d’un zoo de Lettonie étaient arrivés au parc animalier Ecozonia, en cours de construction à Cases de Pène, à une quinzaine de kilomètres de Perpignan.

Selon le dernier bilan de la préfecture, mardi soir, « deux loups ont été maîtrisés en étant anesthésiés dans l’enceinte du parc » et deux autres ont dû être abattus « pour des raisons de sécurité ». En revanche, l’un d’eux se trouvait à l’extérieur du parc animalier, a indiqué la préfecture.

Toute nouvelle introduction d’animaux est suspendue

Des recherches, menées par les équipes du parc et la gendarmerie, sont toujours en cours, pour tenter de retrouver la trace des deux animaux restants. « Compte tenu du risque génétique d’hybridation et pour éviter également des dégâts à la faune sauvage et aux troupeaux, la doctrine de l’Office français de la biodiversité prévoit leur neutralisation s’il n’est pas possible de les capturer vivants, poursuit la préfecture. La téléanesthésie est toujours privilégiée. » Des cages pièges ont été installées. Tout signalement doit être rapporté à la gendarmerie des Pyrénées-Orientales.

Par ailleurs, la préfecture indique qu’un « rapport circonstancié [sur l’évasion des loups] a été demandé à l’exploitant et toute nouvelle introduction d’animaux est suspendue dans l’attente d’une expertise de la sécurité des installations ».