Toulouse : Une aide ménagère soupçonnée d'avoir délesté une nonagénaire handicapée de 30.000 euros

ANARQUE La police toulousaine a arrêté une femme de 33 ans, soupçonnée d’avoir durant plus d’un an retiré de l’argent et fait des courses avec la carte bancaire de son employeuse

B.C.

— 

Utiliser sa carte bancaire à l'étranger n'est pas toujours simple
Utiliser sa carte bancaire à l'étranger n'est pas toujours simple — Raphael Bloch / Sipa

Elle avait confiance en elle, au point de lui confier sa carte bancaire et son code. Une aide ménagère de 33 ans a été interpellée en fin de semaine dernière par les enquêteurs du commissariat de police du  Mirail, à Toulouse. Cette dernière est soupçonnée d’avoir arnaqué de près de 30.000 euros une femme handicapée, âgée de 92 ans au moment des faits.

Début 2019, cette nonagénaire embauche une personne via une association d’aide à domicile pour l’aider dans son quotidien, notamment à faire ses courses. Rapidement, elle lui a confié sa carte bancaire. Mais en plus des factures du supermarché, elle a vu apparaître sur son compte des retraits d’argent liquide, des paiements pour des organismes de crédit ou encore des achats divers qu’elle n’avait pas fait.

Jugement en avril

Entre début 2019 et juillet 2020, les policiers ont comptabilisé près de 30.000 euros de retraits et paiements suspects sur les relevés bancaires. Vendredi dernier, l’aide ménagère a été placée en garde à vue.

Lors de son audition, elle a nié avoir arnaqué son employeuse, indiquant qu’elle lui avait remboursé à chaque fois ce qu’elle avait pu retirer ponctuellement. Déférée devant la justice, elle a été laissée libre sous contrôle judiciaire. Elle sera jugée en avril.