Tourcoing : Un dealer de 18 ans utilisait un mineur pour livrer sa drogue à vélo

ENQUÊTE Les policiers de Tourcoing (Nord) ont interpellé un jeune homme soupçonné d’être à la tête d’un important trafic de stupéfiants

Mikaël Libert

— 

Le jeune dealer vendait notamment de la cocaïne (illustration).
Le jeune dealer vendait notamment de la cocaïne (illustration). — C. Villemain / 20 Minutes
  • A Tourcoing, une enquête de quatre mois a permis de démanteler un trafic de drogue.
  • La personne soupçonnée d’être à la tête de ce trafic est un jeune homme de 18 ans.
  • Le mis en cause utilisait les services d’un mineur pour livrer la marchandise à vélo.

En quelques mois, les policiers de Tourcoing, près de Lille, dans le Nord, ont mis à jour un trafic de drogue relativement important. Une affaire qui pourrait être banale, à ceci près que les personnes mises en cause sont très jeunes, a-t-on appris auprès du parquet de Lille.

En septembre dernier, une enquête a été ouverte par le commissariat de Tourcoing concernant un trafic d’héroïne et de cocaïne dans le quartier populaire de la Bourgogne. Un business d’une ampleur plutôt honorable, puisque les enquêteurs estiment que ce ne sont pas moins de 6 kg d’héroïne et plus d’un kilo de cocaïne qui ont été écoulés dans ce cadre.

Un chiffre d’affaires de 30.000 euros par mois

Selon la procureure de Lille, Carole Etienne, les investigations ont permis de déterminer que la personne à la tête de ce trafic est un jeune homme de 18 ans résidant à Tourcoing. Son petit business générait un chiffre d’affaires mensuel de 30.000 euros. L’enquête a aussi permis de déterminer que le jeune dealer utilisait les services d’une personne encore plus jeune, mineure d’ailleurs, pour effectuer ses livraisons de stupéfiants à vélo.

Les suspects ont été interpellés, début janvier, et placés en garde à vue. Lors de la perquisition au domicile du dealer présumé, les policiers ont trouvé 165 grammes de cocaïne, 874 grammes d’héroïne et près de 6.000 euros en espèces. Le principal mis en cause a été déféré mercredi dernier et placé en détention provisoire dans l’attente de son jugement devant le tribunal correctionnel de Lille, le 10 février. Il est notamment accusé de cession de produits stupéfiants mais aussi de « provocation directe d’un mineur de 15 ans à transporter […] des stupéfiants ». Le jeune livreur, lui, a été placé en centre éducatif sous contrôle judiciaire.