Bretagne : Six personnes en garde à vue après des perquisitions dans des camps de gens du voyage

CAMBRIOLAGES Cent cinquante policiers et gendarmes ont été mobilisés pour ces opérations sur cinq sites en Ille-et-Vilaine

C.A.

— 

Illustration d'une patrouille de gendarmerie ici aux abords de Rennes.
Illustration d'une patrouille de gendarmerie ici aux abords de Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Cinq lieux ont été perquisitionnés simultanément ce lundi matin vers 6 heures par la police et la gendarmerie en Ille-et-Vilaine. Ces opérations conjointes étaient menées dans le cadre d’une enquête menée par la section de recherches de la gendarmerie et la sûreté départementale (police) pour des faits de vols commis dans le département. Deux camps de gens du voyage ont notamment été visés à Rennes et Saint-Jacques-de-la-Lande. Des perquisitions ont eu lieu à Bruz, Montgermont et Cesson-Sévigné.

Pour cette opération, près de 150 membres des forces de l’ordre étaient mobilisés. Le RAID et le GIGN de Nantes ont été déployés, avec l’appui d’un hélicoptère et d’une équipe cynophile. D’après le procureur de la République Philippe Astruc, ces opérations ont débouché sur l’interpellation de six personnes. Quatre sont soupçonnées de vols et deux de recel.

Les vols ont principalement été commis dans des entreprises et des commerces depuis le mois de juillet. Au total, 24 cambriolages auraient été commis pour un préjudice estimé à 700.000 euros. Les enseignes de matériel de jardin, d’outillage et de matériel d’électroménager étaient particulièrement ciblées. Sept véhicules avaient également été dérobés. D’après les enquêteurs, les véhicules faisaient office de « voiture-bélier » et servaient au transport des marchandises volées.