Montpellier : Un tag antisémite découvert sur la porte d'une école privée

HAINE L'inscription a été effacée par les services de la ville

N.B.

— 

Le tag a été retrouvé sur la porte d'une école à Montpellier
Le tag a été retrouvé sur la porte d'une école à Montpellier — Twitter Michaël Delafosse

Un tag représentant une étoile, semblable à l’étoile jaune imposée par l’Allemagne nazie aux Juifs, au cours de la Seconde Guerre mondiale, a été découverte samedi sur la porte d’une école privée catholique, à Montpellier (Hérault). L’inscription à la peinture blanche a été effacée, le même jour, par les services de la ville.

L’inscription antisémite a aussitôt été dénoncée par de nombreux élus locaux. « Nous ne laisserons jamais la haine antisémite s’afficher sur les murs de notre ville. Cet acte lâche et odieux ne doit pas rester impuni », gronde Michaël Delafosse (PS), qui a par ailleurs demandé à la police de « retrouver les auteurs de cet acte ignoble ».

Des enfants juifs ont été cachés dans le bâtiment

« Condamnation et indignation, a réagi Carole Delga (PS), la présidente de la région Occitanie. Nous serons toujours ensemble dans le combat contre l’antisémitisme et le racisme. » De son côté, le sénateur de l’Hérault, Hussein Bourgi (PS), a fait part de sa « consternation » et sa « colère » et condamne cet acte avec « la plus grande fermeté ».

Philippe Meyer, président de l’association B’nai B’rith France, a précisé sur Twitter que « des enfants juifs ont été cachés dans cette maison de Montpellier durant l’Occupation. Ce nouvel acte antisémite en est plus ignoble encore. La mémoire souillée. »