Pédocriminalité : 14 personnes interpellées par la gendarmerie lors d’un coup de filet

PEDOPORNOGRAPHIE Le coup de filet a eu lieu en novembre, en plein confinement, une période propice

20 Minutes avec AFP

— 

Un gendarme devant des écrans d'ordinateur. (archives)
Un gendarme devant des écrans d'ordinateur. (archives) — JEFF PACHOUD / AFP

La gendarmerie a interpellé 14 personnes en France et saisi plus de 1.000 « contenus pédopornographiques » circulant sur Internet, en novembre, pendant le deuxième confinement, a-t-on appris ce dimanche auprès de la gendarmerie.

Parmi les 14 interpellés, trois ont déjà été condamnés à une peine d’emprisonnement, explique la gendarmerie dans un communiqué, confirmant une information du Journal du dimanche. Huit autres sont en attente de leur jugement et trois ont été présentés à un juge d’instruction. Un suspect étranger a aussi été identifié.

En collaboration avec Europol

L’opération, qui s’est déroulée la semaine du 16 novembre, a eu lieu alors que le « contexte sanitaire exceptionnel » dû à l’épidémie de Covid-19 est « apparu propice à une augmentation de l’activité des auteurs d’agressions sexuelles sur mineurs via Internet », ajoute la gendarmerie.

Les investigations ont été coordonnées par le C3N, le centre de lutte contre les criminalités numériques de la gendarmerie, en lien avec Europol et le centre national d’image pédopornographiques (CNAIP).