Gard : Une enquête pour assassinat ouverte après la découverte de restes humains calcinés

ENQUETE C'est un passant qui a fait la macabre découverte jeudi

N.B. avec AFP

— 

Illustration d'une voiture de la gendarmerie.
Illustration d'une voiture de la gendarmerie. — E. Frisullo / 20 Minutes

Des « restes humains » ont été découverts jeudi à la mi-journée dans un véhicule utilitaire incendié à Bellegarde (Gard), a déclaré Eric Maurel, le procureur de la République de Nîmes, en annonçant l’ouverture d’une enquête​ pour « assassinat ».

« L’état de dégradation du corps prouve une longue et intense combustion », et n’a pas permis à ce stade une identification, a précisé le procureur.

Découvert par un passant

Une autopsie sera pratiquée vendredi. La macabre découverte a été faite par un passant alerté par la fumée qui se dégageait du véhicule, dans une zone isolée de cette commune située à 15 km au sud-est de Nîmes.

De nombreux techniciens en identification criminelle s’étaient rendus sur place dans l’après-midi, a constaté un correspondant de l’AFP. La section de recherche de Nîmes et le groupement de gendarmerie du Gard sont chargés de l’enquête.