Pays basque : Une enquête ouverte après la mutilation d’un bélier

MALTRAITANCE ANIMALE L’animal a eu les oreilles coupées, les testicules tranchés et un œil arraché

C.C.

— 

Un bélier (illustration).
Un bélier (illustration). — OLIVIER LABAN-MATTEI / AFP

La gendarmerie d’Ustaritz au Pays basque a décidé d’ouvrir une enquête après la découverte d’un bélier mutilé lors des vacances de Noël. Les faits se sont produits sur la commune voisine de  Larressore dans les Pyrénées-Atlantique. L’animal a eu les oreilles coupées, les testicules tranchés et un œil arraché. Des sévices extrêmement graves qui rappellent ceux de plusieurs chevaux ces derniers mois.

Selon France Bleu, les premières constatations confirment le caractère volontaire des mutilations. Elles ont été réalisées après la mort. L’éleveur a porté plainte et les gendarmes affirment tenir une piste sérieuse. A quelques kilomètres, ce sont deux chevaux qui avaient été agressés il y a quelques mois.