Lyon : Une gendarme retrouvée morte à la caserne Delfosse, la piste du suicide privilégiée

DECES La quinquagénaire a été retrouvée morte dans une pièce non utilisée de la caserne

Elisa Frisullo

— 

Une voiture de gendarmerie. (illustration)
Une voiture de gendarmerie. (illustration) — FRED SCHEIBER/SIPA

Son arme de service a été retrouvée à côté de son cadavre, selon La Voix du gendarme. Vendredi, en fin de journée, le corps sans vie d’une femme de 53 ans, commandante de la brigade de prévention de la délinquance juvénile, a été découvert au sein de la caserne Delfosse à Lyon. La piste du suicide ne semble faire aucun doute, selon la revue spécialisée, qui indique que la victime aurait été découverte dans une pièce non utilisée.

La commandante, une mère de famille en arrêt depuis la fin décembre, aurait laissé un écrit à son domicile. Une enquête a été ouverte, comme à Toulouse, où un gendarme de 56 ans, a mis fin à ses jours vendredi.

L’homme, marié et père de deux enfants, adjoint au peloton motorisé (PMO), aurait mis fin à ses jours avec son arme de service à son domicile, situé au siège de la région de gendarmerie, précise La Voix du gendarme.