Toulouse : Pour un motif futile, des ados accusés d'avoir frappé deux personnes handicapées dans le métro

AGRESSION Ils auraient agi pour une simple remarque liée aux gestes barrières contre le Covid-19

H.M.

— 

Des policiers dans le métro de Toulouse. Illustration.
Des policiers dans le métro de Toulouse. Illustration. — F. Scheiber - Sipa

Il a seulement fait remarquer aux deux ados que cracher parterre les coquilles mâchouillées de leurs pépites de tournesol n’était « pas très Covid ». Pour ce simple rappel sanitaire, un Toulousain en fauteuil et son épouse, handicapée elle aussi, ont été frappés mardi, vers 14 heures, sur les quais plutôt bondés du métro, selon des informations recueillies auprès de la police.

Sous la violence des coups, l’homme a même chuté de sa chaise roulante. Les deux agresseurs, âgés de 14 et 16 ans et accompagné d’un majeur, ont tenté de prendre la fuite mais ils ont été vite rattrapés par les policiers de l’Unité de sécurisation des transports en commun et placés en garde à vue.

Déférés au parquet

De source policière, les deux agresseurs présumés, dont le plus jeune est déjà connu des services, ont été déférés au parquet ce jeudi pour « violences aggravées en réunion ». Leur accompagnateur, qui n’a pas porté de coup, a été relâché.