Coronavirus à Toulouse : La police interrompt une fête entre étudiants

EPIDEMIE Alertée par le voisinage et la musique qui s'échappait d'une résidence, la police a dressé une trentaine de contraventions pour ces étudiants de l'Icam, une école d'ingénieur

J.R.

— 

Une voiture de police. Illustration.
Une voiture de police. Illustration. — H. Menal - 20 Minutes

Une petite fête clandestine, qui n’est pas passée inaperçue en plein couvre-feu… Dans la nuit de jeudi à vendredi, les policiers ont été requis par le voisinage de l’ Icam de Toulouse, non loin du quartier des Arènes, peu avant 23 h.

La musique qui s’échappait d’une résidence étudiante de cet établissement supérieur les a intrigués.

Une trentaine de PV

Les agents ont alors constaté que les étudiants de cette école d’ingénieur tenaient une petite fête, loin du respect des gestes barrières. Un dispositif de contrôle d’identité a été mis en place et une trentaine d’élèves a ainsi écopé d’une amende de 135 euros pour non-respect du couvre-feu.

Début septembre, une résidence de l’Icam avait été confinée durant quinze jours après la découverte de quinze cas positifs chez les première et deuxième années.