Une prostituée proposant ses services sur un site Internet (illustration)
Une prostituée proposant ses services sur un site Internet (illustration) — OMERO/AGENCIA ESTADO/SIPA

ARNAQUE

Hautes-Pyrénées : Escroqué par une fausse escort-girl, il tente de se faire rembourser par sa banque

Après s'être fait escroquer par une fausse escort-girl sur Internet, un homme originaire des Hautes-Pyrénées a tenté de se faire rembourser en toute illégalité et sous de faux prétexte par sa banque

Quand il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir. A priori, cet habitant des Hautes-Pyrénées n’a eu ni l’une, ni l’autre. Il y a peu, cet homme décide de faire appel aux services d’une escort-girl qui vend ses services sur un site Internet. Il convient avec son interlocutrice du lieu de rendez-vous et, en forme d’arrhes, paye en ligne par cartes « Trancash », des sortes de cartes bancaires prépayées pour un montant de 200 euros.

Sauf que derrière ledit site Internet ne se cache pas une jeune femme vendant ses charmes mais un vrai escroc. Bien décidé à récupérer son argent, il décide de demander le remboursement à sa banque en portant plainte.

Arroseur arrosé

Pour se justifier, il raconte s’être fait subtiliser sa carte bancaire par ladite escort-girl alors qu’il prenait une douche. De victime, il passe à arnaqueur en tentant d’escroquer sa banque en faisant des dénonciations mensongères. Mais les enquêteurs de la gendarmerie des Hautes-Pyrénées ne se sont pas contentés de sa plainte et ont cherché à vérifier ses dires. L’un d’entre eux, aidé par un enquêteur spécialisé en investigations numériques, s’est rendu compte du subterfuge.

L’arroseur arrosé a donc été confondu par les incohérences de ses témoignages. Placé en garde à vue, il a été convoqué en vue d’une mesure de composition pénale « qui lui coûtera finalement plus cher que le service attendu ! », indiquent les gendarmes sur leur page Facebook.