Indre-et-Loire : Les gendarmes mettent fin à une fête réunissant une centaine de personnes dans une cave troglodytique

CONFINEMENT La fête avait été relayée sur les réseaux sociaux selon la préfecture d’Indre-et-Loire

20 Minutes avec agence

— 

Une voiture de gendarmerie (illustration)
Une voiture de gendarmerie (illustration) — SYSPEO/SIPA

Les gendarmes ont mis fin à une fête dans une cave troglodytique à Montlouis-sur-Loire (Indre-et-Loire), samedi 12 décembre. En pleine épidémie de coronavirus, l’événement a rassemblé une centaine de personnes, rapporte France Bleu Touraine.

Cette « fête sauvage » a été « relayée par les réseaux sociaux », a précisé la préfecture du département sur son compte Twitter.

Enquête ouverte

Les forces de l’ordre et les pompiers avaient été dépêchés sur place après un appel concernant une personne blessée. Une enquête auprès du procureur de la République de Tours a été ouverte à l’encontre des organisateurs pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Une procédure administrative pour « ouverture non autorisée d’un établissement recevant du public » a aussi été lancée, avance France Bleu.

Les participants à la soirée, eux, risquent une amende de 135 €. Dans son tweet, la préfecture rappelle « le danger majeur que représentent ces fêtes sauvages pour la santé et la sécurité ».